14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 11:37

 

Comme il est maintenant presque aveugle il sort peu

ses déplacements limités au minimum

— c’est ce qu’il te confiait naguère au téléphone —

ces derniers jours la lumière est plus douce, il peut

revoir un peu le monde et la fin de l’automne

 

il dit je suis sorti j’ai retrouvé la forme

d’une maison d’un arbre et c’était merveilleux

toi tu t’efforces de distinguer hêtre et charme

et chaque soir jusqu’à ce que tes yeux se ferment

tu as d’à peu près tout des formes plein les yeux

 

tu vois tu aurais meilleur temps d’être lucide !

un jour ou l’autre il faudra remettre à ton tour

le vide c’est la forme et la forme le vide

la joie d’être ébloui par les formes, ce jour

peut-être demain, nul moins que toi n’en décide.

 

 

 

Bertrand Degott

Plus que les ronces

Jegun, l'Arrière-Pays, 2013

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2799 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté