10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 09:46

 

Toujours je fus ému par les arbres blessés

non les arbres d'automne

ils auront tout donné déjà dans les hauteurs

allégés ont levé leurs branches

et nus se sont dressés vers le ciel

en éternelle nudité

non les arbres soumis les arbres héroïques

la hache leur a tranché les veines la hache

la servante de l'homme pourtant si nécessaire

Arbres fendus par un éclair

par l'incendie victimes de la guerre

Ils sont ici encore ici confus

comme de vieilles femmes déshonorées par le barbare

noirs comme charbon

tout noirs

Ils sont debout et leur sanglot accuse

ils crient :

        Hommes nous n'avons rien voulu de vous

        nous vous donnions de l'ombre

        à votre fatigue

        à votre sueur

        nous donnions de l'ombre

 

 

 

 

Pavol Horov

Traduit par Serge Brindeau

Anthologie de la poésie tchèque et slovaque

par Jacques Gaucheron

Messidor, 1987

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté