4 août 2016 4 04 /08 /août /2016 07:59

 

Longtemps le marsault songe à trahir ses racines. Jeune il a la taille insolente et souple, le sang chaud. Mobile et prompt à couvrir les terres vierges, il rêve d’épuiser le soleil. L’âge rompt ses rêves de pirate, lui pourrit les branches et parfois les déchire. Il reste alors silencieux près du chemin, refait ses feuilles sans espoir. Il comprend enfin que rêvant l’inconnu des cieux il n’avait jamais désiré que la terre et lui confie son cœur calciné.

 

 

 

Emmanuel Hiriart

Le grand arbre

Je voulais grandir davantage

Editinter, 2005

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté