29 août 2016 1 29 /08 /août /2016 15:05

 

Cachés par moments dans le feuillage épais, les oiseaux qui semblent devenus une partie de l'arbre doivent être nombreux mais on ne les voit pas, c'est seulement l'ensemble des cris et des frottements qui surgissent ici et là dans les branches qui le laisse supposer. Si on était dans la ville qui commence par un T, à cinq heures et demi de l'après-midi leur rituel de rassemblement serait terminé depuis longtemps, mais ici à dix heures du soir passées ils n'arrêtent toujours pas leur agitation, et ces apparitions disparitions successives se produisent chaque jour, certes un moment viendra où ils prendront une direction unique, mais jusqu'à quand vont-ils crier, maintenant qu'on est en plein dans la phase où il n'y a pas un instant de pause dans les mouvements et les bruits, on dirait que ça ne finira jamais.

 

 

 

Ryoko Sekiguchi

études vapeur

suivi de

série Grenade

Le bleu du ciel, 2008

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2799 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté