23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 08:01

 

Mes tilleuls massacrés

La Belle au bois dormant est morte

En plein été,

L'automne a raviné les cœurs

Longs murs de l'avenue

Honteux de la lèpre des jours

Au soleil de Septembre

Emprisonnant les ombres.

Naïg dans son kabig

Bleu de nuit des vacances

Quitte ma main

Et se retourne,

Et la poussière seule

A goût de miel, de mûre et de crêpe dentelle.

Au bout de l'avenue désormais dévastée

Le réverbère bat de la vitre

Attend son merle,

Mais l'infidèle a fui.

 

 

                                             Villa Maria

 

 

 

 

Yves Cosson

Nantes au cœur

Éditions Siloë, 2006

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2799 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté