6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 20:13

 

Sous les arbres du Tamarit

sont arrivés les chiens de plomb,

attendant que tombent les branches,

attendant que seules se brisent.

 

Le Tamarit a un pommier

et une pomme de sanglots.

Un rossignol tait les soupirs

qu'un faisan chasse par la poussière.

 

Mais les branches ont leur gaieté,

les branches sont comme nous sommes.

Oublient la pluie, et puis s'endorment

telles des arbres, rapidement.

 

L'eau étalée sur leurs genoux

deux vallées attendaient l'automne.

La pénombre au pas d'éléphant

poussait les branches et les troncs.

 

Sous les arbres du Tamarit

il est beaucoup d'enfants voilés,

attendant que tombent mes branches,

attendant que seules se brisent.

 

 

 

 

 

Federico Garcia Lorca

Poésies II

Divan du Tamarit

Traduit par Claude Couffon et Bernard Sesé

Gallimard, 1961

 

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2799 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté