5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 17:37

 

Les forêts sont pleines de créatures étrangères

Un peu sauvages mais douces sous la dent

Quand elles gémissent et qu'une boule imprévisible

Soulève leur ventre apprivoisé

 

Ne cherchez pas à comprendre leurs pensées

Contradictoires comme des oiseaux apeurés

Qui vous gratifient d'un regard cruel

Après avoir mangé dans votre main

 

Un jour elles viendront de leur propre gré

Offrir les menus goulots de leur gorge

Avec un petit rire fou dans leur chevelure

Devant la mâle fièvre du sang

 

Celle que j'adoptai je lui pardonnai tout

Elle s'ouvrait sous moi comme un jardin dans l'ombre

Je n'avais plus pour but au monde

Que ce rare paradis illuminant ma forêt

 

 

 

 

Marcel Béalu

Poèmes

Le Pont Traversé, 1981

 

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté