15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 17:21

 

une bête mourante nous adresse des signes

et depuis lors des pierres émergent de la peau

l'enfant a vu la mort cachée dans un couteau

et l'aveugle ramasse toutes les feuilles qui tombent

 

vêtus de vaste froid jusqu'aux épaules vaines

de sombres étrangers dilapidaient la mort

d'autres ouvraient le feu des anneaux interdits

et j'ai vu des enfants en uniformes noirs

 

un soir où les oiseaux refusaient de mourir

j'ai vu dans une forêt ces descendants de loups

qui enterrent la nuit de grands poissons d'argent

 

j'ai vu ceux qui disputent un enfant à l'orage

mais il reste un couteau dans le flanc du pain noir

sur la table de bois où vient mourir ma main

 

 

 

 

Tristan Cabral

Le passeur de silence

La Découverte, 1986

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté