12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 07:02

 

Dehors, l’été

Comme je sors

L’odeur de bois blond

Agite ses chiffons dans l’air

 

Enfance

Quel vent t’amène ?

À tes doigts

Lénifiante

Quelle relique ?

 

Je viens, dis-tu

Bout de bois

Nez-percé

Fil de fer

Jouer au moulin

 

Bois de tilleul

Fil de fer

Souffle d’Éole

Gai moulin, vire

Et tourne fol

 

(Avec ça, épater

Les copains d’école !)

 

Mais déjà

L’odeur de bois mol

En elle porte

Sa semence de mort

Quoique dehors

L’été, encore

Soit de chair et d’os

 

Ô, être l’été

De fruit sec

Que le vent gaule

Et l’enfant cueille

Comme je sors de l’école

Être l’odeur du tilleul.

 

 

 

 

Martin-André

Revue Volutes

Cercle angevin de poésie

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté