3 août 2021 2 03 /08 /août /2021 16:30

 

        Les forêts ont placé leurs secrets en berne,

           je les traverse de bout en bout

           pour les faire crisser de vie,

           leur faire dire une joie.

Et nos regards glissent vers ce qui déjà a été vu,

           il n'y a rien près des lisières

 qu'un peu de terre, quelques herbes mouillées.

Rappelons-nous le chant chanté à l'unisson

           de ces hommes sans lieu,

           penchés sur leurs genoux

           et qui attendaient de l'aurore

           l'apparition de soleils frappant les arbres.

 

 

Chaque arpent de terre s'incline

si nous cultivons le jour

pour attribuer à cet arpent une couleur

de vie lumineuse.

Le long chemin jusqu'ici

est le miroir de cette vie palpable

dans les arabesques

de l'aube et les formes ondulées,

naissantes, du jour jusqu'au couchant.

Un autre chant vient toujours

du chemin et sans cesse je l'écoute.

 

 

 

Henri Bihan

Vous n'êtes pas d'ici?

La griffe, 2015

plb510gi@aol.com

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1252 poètes, 2816 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté