6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 12:20

 

La tempête a fait tomber ses arbres :

Ah, mon âme était une forêt.

 

M'aurais-tu entendue pleurer ?

Tes yeux inquiets sont grand ouverts.

Les étoiles sèment la nuit

Sur mon sang répandu.

 

Mon âme maintenant sommeille,

Craintive, sur la pointe des pieds.

 

Ah, mon âme était une forêt ;

Les palmiers faisaient ombre,

Aux branches l'amour était suspendu.

Console mon âme dans son sommeil.

 

 

 

 

Else Lasker-Schüler

Mon piano bleu

Poésie complète, tome I

Traduit de l'allemand par Jean-Yves Masson

et Annick Yaiche

Fourbis, 1994

 

 

 

 

 

Nun schlummert meine Seele

 

 

Der Sturm hat ihre Stämme gefällt,
O, meine Seele war ein Wald.

 

Hast du mich weinen gehört?
Weil deine Augen bang geöffnet stehn.
Sterne streuen Nacht
In mein vergossenes Blut.

 

Nun schlummert meine Seele
Zagend auf Zehen.

 

O, meine Seele war ein Wald;
Palmen schatteten,
An den Ästen hing die Liebe.
Tröste meine Seele im Schlummer
.

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté