30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 16:03

 

Oranger en pot, que ton sort est triste !

Tes feuilles rachitiques frissonnent, effrayées.

Oranger des villes, comme il est triste de te voir

avec tes oranges sèches et ridées !

 

Pauvre citronnier au fruit jaune

comme un fruit bien lisse de cire pâle,

comme il est triste de te regarder, pauvre petit arbre

grandi dans un méchant tonneau de bois !

 

Des claires forêts d'Andalousie

qui vous a apportés en cette terre de Castille

que balayent les vents de l'austère sierra,

enfants des campagnes de ma terre ?

 

Gloire des jardins, ô citronnier

dont brillent les fruits d'or pâle

et qui du noir cyprès austère

éclaires les calmes prières qui s'élèvent en chœur ;

 

et toi, frais oranger du patio fleuri,

des champs riants et du jardin rêvé,

toujours en ma mémoire, mûr ou fleuri,

chargé de frondaison, d'arômes et de fruits !

 

 

 

 

Antonio Machado

Champs de Castille

précédé de Solitudes, Galeries

et autres poèmes et suivi des

Poésies de la guerre

Traduction de Sylvie Léger et Bernard Sesé

Gallimard, 1980

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2799 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté