17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 08:48

 

N'offensez pas cet arbre qui protège

De son ombre aux aguets le corps du dieu enfant

Endormi depuis deux mille ans sous l'herbe le

     temps la neige.

 

Un langage à venir mûrit dans l'aubépine.

Tout est mouvement tout est geste

De la lente coulée à l'explosion du vol.

Le rocher pense et prie.

Mille frissons secrets animent la matière :

" Je veux vivre " dit le mot Mort

Tandis que la mer orpheline

Pleure tout le sel de son corps.

 

Les hiéroglyphes de la constellation de Bérénice

Publient en caractères lumineux les sentences d'un

    dieu à naître

Au matin de l'ultime jour.

 

 

 

Marc Alyn

Les Alphabets du Feu

iD Livre, 2002

 

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2799 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté