19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 08:13

 

Érable vermoulu et tout couvert de givre

qu'as-tu à faire le gros dos sous la tourmente blanche ?

 

Qu'as-tu vu, dis-moi ? Qu'as-tu entendu ?

Ainsi, loin du village tu voulus faire la noce

 

et sorti sur la route, comme un vigile ivre,

tu plonges dans la congère, et souffres de gelures.

 

Ah ! ne voilà t'y pas encore quèqu'chose qui cloche,

arriverai-je jamais après notre bamboche.

 

Là j'ai croisé une saulaie... La sapinière m'a séduit...

dans la tourmente leur ai fredonné mes arias de l'été.

 

Cet érable, disais-je, c'est moi ! seulement

plein de verdeur et nullement vermoulu.

 

Hébété, perdant la boule, et toute honte bue

j'étreignis le bouleau¹ comme la femme d'autrui.

 

28 novembre 1925

 

 

¹ Bouleau ainsi que saule et sapin sont féminins en russe.

 

 

 

Sergueï Essenine

Journal d'un poète

Traduit du russe par Christiane Pighetti

Éditions de la Différence, 2004

 

 

 

sans titre
SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté