13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 19:21

 

L'arbre dont j'aimais le feuillage

Est mort à la fin de l'été,

Je n'en connaîtrai pas l'ombrage

Et ne l'entendrai plus chanter.

 

Le vent oubliant ses caresses

Soufflera sans faire de bruit,

L'oiseau fidèle à ses promesses

N'y pourra plus faire son nid.

 

Quand le printemps viendra, la sève

Ne nourrira pas de bourgeons,

Avant que l'hiver ne s'achève

Les touffes de gui périront.

 

Au soir tombant les branches nues

Dressent au ciel leurs bras noircis

Implorant les âmes perdues

Qui reviennent hanter la nuit.

 

L'arbre dont j'aimais le feuillage

Est mort à la fin de l'été

Comme sont morts les chers visages

De nos amours du temps passé.

 

 

 

Roger Bonhomme

Vers le soir

Les Paragraphes Littéraires de Paris, 1976

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1252 poètes, 2816 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté