17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 12:35

 

Lorsque les habitants se dispersèrent que la plupart

Des autres volatiles partit pour d'autres latitudes que le feuillage

En crissant après les grands gels tomba

On vit apparaître le corps de la forêt harpe éolienne

Gracieuses colonnes vertébrales rameaux pour chaque geste

Et qui craque et se fend rebelle la beauté

 

 

 

 

 

Eichbaümer

 

 

Als die Bewohner sich zerstreuten die Mehrheit
Der Gefiederten aufbrach in andere Breiten das Laub
Klirrend nach starken Frösten herabfiel
Wurde sichtbar der Leib des Windharfenwalds:
Anmutige Wirbelsäulen Zweige für jede Gebärde
Widersetzliche knarrende splitternde Schönheit.

 

 

 

 

Sarah Kirsch

La chaleur de la neige / Schneewärme

Traduit par Jean-Paul Barbe

Le dé bleu, 1993

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté