23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 14:55

 

Sous l'arbre nu des promesses d'errance

où l'ange ardent reviendra quelque jour,

un clair sommeil attend sa délivrance,

une saison splendide est de retour.

 

Fruits exaltés des temps de patience,

étonnez-vous de naître en ce séjour,

étonnez-vous que dans sa mûre absence

l'été tressaille en un reste de jour.

 

Étonnez-vous, mes frères de souffrance,

quand vient la nuit pierreuse aux vastes cours :

l'automne naît qui vous promet naissance,

la terre dort et s'apprête au labour.

 

Calme venue aux ordres du silence

naissante nuit d'équinoxe aux atours

formés de vide où se tait l'espérance,

je te connais jusque dans tes détours.

 

Sous l'arbre seul des promesses d'errance

une ombre parle et je parle à mon tour.

Comme il est loin, le sommeil de l'enfance !

Et que de temps met à naître l'amour.

 

 

 

Jean-Yves Masson

Poèmes du festin céleste

L'Escampette, 2002

 

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2799 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté