5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 07:09

 

Toi, si tu étais sensée,

Quand je te dis que des étoiles fulgurent des signes, tous effroyables,

Tu ne te retournerais pas pour me répondre

« La nuit est merveilleuse.»

 

Et même, toi, si tu savais

Combien ces ténèbres m'imprègnent jusqu'à la moelle et distillent

En mon essence une frayeur impie, tu t'arrêterais à distinguer

Le blessant et l'amusant.

 

Car, je te le dis,

Sous cet arbre puissant, le fluide de mon âme entière

Exsude de moi comme une vapeur sacrificielle

Sous le couteau d'un Druide.

 

Je te le redis, je saigne, dans mes liens d'osier,

Ma vie se répand.

Mon sang, je te le dis, se répand sur l'aire de ce chêne,

Goutte à goutte.

 

Au-dessus de moi jaillit le gui, né du sang,

Dans la vapeur ombreuse.

Mais qui es-tu à babiller çà et là

Sous le chêne ?

 

Qu'es-tu de mieux, ou de pire ?

Qu'as-tu à voir avec les mystères

De cet antique lieu, de mon antique malédiction ?

Quelle place as-tu dans mes histoires ?

 

 

 

 

David Herbert Lawrence

Poèmes

Traduction de Sylvain Floc'h

L'Âge d'Homme, 2007

 

 

 

                                  ♦

 

 

 

Under the oak

 


You, if you were sensible,

When I tell you the stars flash signals, each one dreadful,

You would not turn and answer me

«The night is wonderful.»

 

Even you, if you knew

How this darkness soaks me through and through, and infuses

Unholy fear in my vapour, you would pause to distinguish

What hurts, from what amuses.

 

For I tell you

Beneath this powerful tree, my whole soul’s fluid

Oozes away from me as a sacrifice steam

At the knife of a Druid.

 

Again I tell you, I bleed, I am bound with withies,

My life runs out.

I tell you my blood runs out on the floor of this oak,

Gout upon gout.

 

Above me springs the blood-born mistletoe

In the shady smoke.

But who are you, twittering to and fro

Beneath the oak ?

 

What thing better are you, what worse ?

What have you to do with the mysteries

Of this ancient place, of my ancient curse ?

What place have you in my histories ?

 

 

 

D.H. Lawrence

New Poems, 1916

 

 

 

 

Sous le chêne

Hans Gude

Under eketreet

1858

SG

 

                  et des arbres...
   

Abricotier     Acacia    Alisier     Aloès     Amandier    Arbre à soie    Arbre de Judée    Arganier  Aubépin   Aulne    Baobab    Bouleau    Caroubier    Cactus     Cédratier    Cèdre    Cerisier    Charme   Châtaignier    Chêne    Citronnier    Cocotier    Cognassier     Cornouiller    Cyprès    Érable      Eucalyptus    Figuier    Flamboyant    Frêne    Ginkgo   Grenadier    Hêtre    If    Laurier    Lilas    Magnolia    Manguier    Marronnier    Mélèze    Mélia azédarach    Micocoulier     Mimosa    Mûrier-platane     Niaouli    Noisetier    Noyer     Ombú    Olivier    Oranger    Orme    Palmier    Pêcher    Peuplier    Pin    Plaqueminier    Platane    Poirier    Pommier   Prunier    Robinier    Santal    Sapin    Saule    Séquoia    Sophora    Sorbier    Sureau    Sycomore    Teck    Térébinthe    Tilleul    Tremble    Tulipier

 

Feuille

Forêt

À ce jour, 1243 poètes, 2800 poèmes

et de nombreux artistes ...

Bonne lecture !

Sylvie Gaté