Top articles

  • L'arbre dépouillé

    22 novembre 2016

    L'arbre bientôt restera seul, Et dressera sur le ciel vide Ses bras de squelette intrépide. Puisque des feuilles le linceul, Déjà découpé de naissance, Confirme, la saison venue, Une destinée bien connue Et qui ignore la décence. Et puisque des oiseaux...

  • La forêt de Bersay

    06 juin 2014

    Regarde la forêt faite de tous les chênes qui soutiennent l'impénétrable frondaison ; en son lent bercement de houle à l'horizon, elle résiste au vent qui dévaste les plaines. L'ouragan s'époumone en hurlantes haleines ; il s'exaspère ; il veut la terrasser...

  • sans titre

    25 mai 2015

    Par le chemin détrempé par les fontes, je sais à un ressaut à gauche dans le champ, qu’un grand poirier poussait là. Il gênait le passage des engins agricoles ; on ne tirait plus parti de ses fruits à poiré : on l’a tué. Sous la surface, un nœud de racines...

  • Attente de l'âme

    21 juin 2014

    Je suis seule couchée parmi les arbres près du lac, je vis en amitié avec les vieux sapins de la rive et en connivence avec tous les jeunes sorbiers. Je suis seule, j'attends, je n'ai vu passer personne. De grandes fleurs me regardent du haut de leurs...

  • Pomme

    21 novembre 2016

    Le pommier s'époumone Aux confins de l'automne Et à coup de trombone Rougit les joues des pommes. Aux confins de l'automne La saison assaisonne Le verger qui résonne De la chute des pommes. La saison assaisonne Avant le vent d'automne Et récolte te donne...

  • Ce soir les arbres m'ont parlé

    14 mai 2019

    Ce soir les arbres m'ont parlé Un cheval de nuit pose son museau sur mon épaule Et me chuchote des beautés frangées d'étranges choses Des histoires de sous-bois céleste d'acacias en fleur ou d'avoines. Lisse de sa sueur perlant des longues courses Il...

  • sans titre

    13 novembre 2016

    L'arbre occupant de plein droit, grand et large, tous bras ouverts, tout envergure et déploiement — Rien de crispé en lui, de virtuel, nul refoulement L'arbre de connivence avec l'air le ciel le vide et l'horizon Sur place voué au cycle de croissance...

  • Le vieux prend congé

    26 juin 2014

    Merci je n'ai plus faim ni soif seulement l'envie de m'éloigner à reculons comme la mer dont chaque vague est un geste de la main et lentement pour que mes yeux laissent des traces plus durables qu'écriture en vos regards traversés d'éclairs d'oiseaux...

  • sans titre

    11 novembre 2016

    Lente descente d'une feuilledepuis le sommet du vent,longtemps sa chutedans le temps, qui n'a pas de suite,il est verticalcomme un sommeil de plomb :un homme paît son heure,s'y enfonce, obscurément,il se tait, assis, dans le demi-jour,il a renoncé sans...

  • sans titre

    21 avril 2019

    Si jamais à Paris vous passez par la rue Pillet-Will qui va de la rue Lafayette à la rue Laffitte en tournant oblique emportez une plante un brin d'herbe un petit arbre ou alors il vous arrivera oh non pas malheur mais un tel ennui instantané et qui vous...

  • A un oranger et à un citronnier vus dans une boutique de plantes et de fleurs

    30 mai 2015

    Oranger en pot, que ton sort est triste ! Tes feuilles rachitiques frissonnent, effrayées. Oranger des villes, comme il est triste de te voir avec tes oranges sèches et ridées ! Pauvre citronnier au fruit jaune comme un fruit bien lisse de cire pâle,...

  • Plantes

    18 décembre 2020

    Le cyprès dur à cuire ne pleure pas sur les tombes Perpendiculaire il monte une garde de l'espèce la plus rude Dans l'ombre inébranlable des oliviers les cigales chantent une magie d'oubli universel Ici nulle part de chêne hormis celui-là seul que je...

  • Cigales

    04 août 2014

    à Madeleine André-Séverac Cigales, les oliviers ont des fruits jaseurs, feuilles grises, mouches grises, cendreuse musique. Le soleil vole, pas une aile, un incendie, et la voix rauque dans un ver noir de l'amour. Deux flaques troubles dans les épines...

  • L'inquiète demeure

    11 février 2018

    Arbre, ma très inquiète demeure, d'aubier vêtu, je me charme à compter vos racines sans nombre ; un dieu vif y murmure et blanc y saigne. Qu'une étoile grandisse vers la mer, je vous la dédierai ; qu'un feu me prodigue à mi-voix son conseil, c'est de...

  • Promenade à Lima

    10 août 2014

    Sous cet arbre je sens au visage la chaleur de ses fleurs rouges (comme dans un éclair) Elles pourraient être en chiffon ces fleurs, elle pourrait être en tissu cette clarté végétale — qui est la matière même de la fleur, du mot et de la joie dans le...

  • Arbres

    10 novembre 2016

    Toujours je fus ému par les arbres blessés non les arbres d'automne ils auront tout donné déjà dans les hauteurs allégés ont levé leurs branches et nus se sont dressés vers le ciel en éternelle nudité non les arbres soumis les arbres héroïques la hache...

  • Automne 43

    09 novembre 2016

    Tristesse chuchotée des feuilles des potaches de la maison de l'arbre octobre les détache Dans le parloir du soir les feuilles sont causeuses Sous le vent dans la blouse bat l'enfance frileuse Les feuilles des platanes chutent dans l'air et glissent tournant...

  • sans titre

    28 janvier 2018

    À chaque aube s'élève un flamboyant l'ombre de ses branches n'existe que dans le feu Au regard de ses fruits toute forêt s'incline dans les fougères de la nuit Encore un peu de sève sous l'écorce pour soulever le ciel Mais nul ne sait quelle espèce d'oiseau...

  • sans titre

    06 novembre 2016

    Un homme ratisse des feuilles en tas dans sa cour, un monceau, appuyé sur son râteau, il les brûle absolument toutes. Le parfum emplit la forêt des enfants s'arrêtent et respirent l'odeur qui, dans quelques années, deviendra nostalgie Jim Morrison Wilderness...

  • Bouleaux trembles peupliers

    11 août 2014

    Mais la même allure et le même sourire et qui vont au canal ? Les bouleaux, les trembles, les peupliers, autant de haies montées en graine, autant de palissades frémissantes qui vous taillent dans le ciel cette avenue dont le modèle au sol est le canal...

  • Le bien-aimé du bois

    12 août 2014

    Par une telle attention habité que l'art l'avait absorbé corps et âme. Il n'entendait même plus ; sans cesse il écartait le vent comme s'il venait de feuillages fous. De même que troublaient son sommeil les coups de rabot des rossignols. La pensée, niveau...

  • Doumka

    13 août 2014

    pour Paul Antschel Un saule au bord de l'eau dans une campagne vide avec, par-dessus, un soir aveugle et pâle : Il y avait là un homme à l'écoute, assis le long de la berge, et comme l'eau bruissait, il s'oubliait et oubliait le temps. Et pas la moindre...

  • sans titre

    14 août 2014

    pour S.A. Klytchkov J'aime cette forêt belle Où le chêne-atout, l'érable Poivré de rouge se mêlent Aux pins, hérissons bleu noir. Là-bas les voix de pistache Sont muettes dans le lait, Et pour peu que tu les casses, La langue est sans vérité. Là-bas vit...

  • Tombeau

    15 août 2014

    Cet arbre déraciné couché en moi comme la phrase d'un roman légende d'une antique forêt abattue par les hommes respire-t-il encore ? Je l'entends il m'appelle je le vois le je touche et sa plaie suinte en moi Et le voilà gisant sculpture favorite des...

  • La forêt des mensonges

    16 août 2014

    Ils ont envahi mon peuple moi seul avec les racines qui traînaient j'ai réussi à fuir le shtetl à travers des pays qui m'ont effleuré comme des orties Je suis arrivé ainsi dans de sombres sapinières où les branches m'ont caressé comme des cordes charme...