Top articles

  • Les biefs

    01 janvier 2018

    Le soirQuand vous basculez dans le cielVers votre aventure nocturneJe voudrais retenir qui j'aimeIl est trop tardLes biefs sont fermésSerai-je aussi seul avec le chant des peupliersQuand il n'y aura plus personne sur la terre ? Le soirQuand vous basculez...

  • Forêt

    12 août 2017

    La chasse aux rats le long des coutures de l'espace lance ses ciseaux ses branches de feu fers des mâchoires que disloque le regard l'atroce bilboquet des paysages Crochets visibles des arbres qui se dandinent démarche obscène des mannequins somnifères...

  • Chant funèbre bangou

    29 juin 2017

    Mon corps est engourdi et je me meurs de froid ; mon enfant est allé couper du bois, hélas et n'est pas revenu Les palmes ont séché à la lueur de la lune Sur le foyer ardent mon pot rougi éclate : à l'aube au marigot mon enfant est allé et n'est pas revenu...

  • Captive

    01 juillet 2015

    Par les branches indécises allait une demoiselle qui était la vie. Par les branches Indécises. À son petit miroir se reflétait le jour qui était la splendeur de son front pur. Par les branches indécises. Sur les ténèbres elle allait perdue, versant des...

  • Solitude de l'aube

    23 novembre 2015

    Solitude de l'aube Flottante près de l'arbre qui dort Odeur des songes du matin Quand l'âme lentement Déliant pas à pas ses feuilles et ses futurs Se repent de ses secrets mystères Et instruite Se replie près des vivants (L'Ange du Matin) Fernand Dumont...

  • Vœu

    07 juin 2015

    Si un cèdre parmi les arbres des profondeurs et des ans m'ouvrait les bras s'il me gardait de la tentation des perles et des voilures si j'avais ses racines si mon visage s'ancrait derrière son écorce triste je deviendrais alors nuages et rayons dans...

  • Le palmier

    15 mai 2015

    Poème dédié au dramaturge algérien Abdelkader Alloula, assassiné le 10 mars 1994 par les islamistes en Algérie, au poète Youcef Sebti, lui aussi assassiné par les islamistes le 27 décembre 1993. Mon cœur est terrifié, une mer étrange enlace ses vagues....

  • Lou Figuiè

    20 mai 2015

    De-que fai resclanti l'aubada Dau musicaire majoural Que boufa dins la nivoulada, Aureta douça ou fort mistral ? Es l'anjounèl que voulastreja, Lou ventoulet que foulastreja De grels en grels, gais e countènts ; Ou la flou que trais de l'erbeta Lou fin...

  • sans titre

    22 mars 2017 ( #Printemps des poètes 2017 )

    Ébène ébènes que d'ébènes je suis l'ébène des chicottes et des matraques je suis l'ébène tête de turc des têtes d'état l'ébène des lendemains de fête nationale — serrons la ceinture — retroussons les manches l'ébène entassé dans les caves des navires...

  • L'arbre à soie

    18 mars 2017 ( #Printemps des poètes 2017 )

    Cette asclépiadacée est un arbuste originaire d'Arabie et répandu maintenant dans le monde entier. On le trouve comme plante sauvage en Italie, en Sicile, en Sardaigne et en Corse. On le cultive déjà en Italie pour en tirer de la soie. La soie végétale...

  • L'arbre à palabre

    07 mars 2017 ( #Printemps des poètes 2017 )

    À l'aube de l'indépendance tu existas. Toi, notre bel arbre, De qui es-tu l'invention ? De qui es-tu l'incarnation ? Parlerai-je de miracle ? Ce serait ironique ! Parlerai-je d'un big-bang ? Ce serait utopique ! Mais plutôt la marque de l'amour de Dieu....

  • Saladi

    06 mars 2017 ( #Printemps des poètes 2017 )

    L'arbre est féminin au grand dam de la langue française Elle arbore ses seins nus au grand dam des barbus musulmans de la dernière heure Elle est la source antique protégée par les cierges le scorpion et le damier du destin Le ciel en est ébloui et les...

  • L'amandier des Martigues

    16 juin 2017

    à Jo D'arbres fascinants, humains n'ont pas fini de rêver de boire et de manger : pins, chênes verts, micocouliers, et pour ceux de l'au-delà des mers, zelvokas, ginkgos, hananokis. D'arbres où l'homme étend son identité : arbre de neige, chêne écarlate...

  • Le vert des palmiers de ma jeunesse

    10 mars 2017 ( #Printemps des poètes 2017 )

    Les pirogues serpentaient lestes sur les eaux sales éloignant scories et pourriture fleurs troncs viscères impulsés par la peur et par la force des bras. Plus haut ! Plus haut ! Dans les eux dansait l'aventure dans les mains crispées la terreur dans la...

  • La fleur de grenade en plein jour

    25 septembre 2014

    Entre hier et aujourd'hui la pluie a cessé et les nuages s'ébouriffent. Leurs cheveux sont encore mouillés. Par-dessus l'épaule de l'arbre Mirou la mer, la fleur de grenade en plein jour. Kim Choun-Sou Prélude au poème pour une fleur Traduit du coréen...

  • Arbres d'Alentejo

    10 novembre 2014

    Au Pr.Guido Batelli Heures mortes... Courbée aux pieds de la Colline La plaine est un brasier... où, torturés, Les arbres sanglants, révoltés, Mendient à Dieu la grâce d'une source. Et lorsque, avant midi, le soleil brode d'or Le genêt qui flamboie, sur...

  • sans titre

    07 janvier 2015

    La plaie que, depuis le temps des cerises, je garde en mon c œ ur s'ouvre chaque jour. En vain les lilas, les soleils, les brises viennent caresser les murs des faubourgs. Pays des toits bleus et des chansons grises, qui saignes sans cesse en robe d'amour,...

  • sans titre

    19 janvier 2015

    É rable vermoulu et tout couvert de givre qu'as-tu à faire le gros dos sous la tourmente blanche ? Qu'as-tu vu, dis-moi ? Qu'as-tu entendu ? Ainsi, loin du village tu voulus faire la noce et sorti sur la route, comme un vigile ivre, tu plonges dans la...

  • De l'Hiver-de-l'arbre au Printemps-de-l'arbre

    26 septembre 2015

    L'arbre, dans son propre corps Est un arbre. En son corps entier l'arbre devient un arbre. En son corps entier, dépouillé à moins 13 degrés, À moins 20 degrés sur terre Le corps entier enfonce la racine et hisse la tête Restant debout en arbre nu sans...

  • Romance

    03 octobre 2015

    Soleil à travers les branches. Une odeur de fruits tombés. L'heure en suspens. Le silence. Mon ombre sur un tronc d'arbre. La respiration des feuilles qui vont s'évader de l'arbre. Peut-être un deuil plus obscur qu'un fond d'enclos sous les ifs. N'être...

  • Esquisse

    29 janvier 2017

    Ce soir je pense à la légende de l'Oiseau de Feu — à son apparition des profondeurs à son chant libérateur — et tous parlent du jeune prince, du rêve des ennemis et de son salut — personne ne pense à l'arbre obscur où l'oiseau est apparu le premier soir...

  • sans titre

    14 avril 2017

    Les merisiers sèment leur neige, pétales, écume de verdure. Les freux, se courbant sur les jeunes pousses, vont et viennent dans les champs. Ondoiement de l'herbe soyeuse, effluves de pin résineux. Aïe ! prairies et chênaies ! le printemps m'a tourné...

  • Télégramme de Dakar

    17 mars 2017

    Dans le noir, le soir, auto dans la campagne. Baobabs, Baobabs, baobabs, Plaine à baobabs. Baobabs beaucoup baobabs baobabs près. loin, alentour, Baobabs, Baobabs. Dans le noir, le soir, sous des nuages bas, blafards, informes, loqueteux, crasseux, en...

  • Qui a vu quelquefois un grand chêne asséché

    25 août 2017

    Qui a vu quelquefois un grand chêne asséché, Qui pour son ornement quelque trophée porte, Lever encore au ciel sa vieille tête morte, Dont le pied fermement n’est en terre fiché, Mais qui dessus le champ plus qu’à demi penché Montre ses bras tout nus...

  • Séparation, sans suite

    21 décembre 2017

    Elle a terminé, elle a cacheté la lettre Enfin, qu'il méritait si joliment, De caractères venimeux et arrondis Par la haine. Et ainsi tout était pour le mieux. Mais même quand elle la tendit, en disant Au messager du malheur en casquette bleue : « En...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>