Top articles

  • Au bas du pré

    24 juillet 2010

    Au bas du pré tu retrouves le frêne. On l'élaguait Tous les deux ans pour donner aux chèvres sa feuille En hiver, des fagots de ramille à ronger. Et il poussait haut, élancé, avec des bosses Le long du tronc et un bouquet de tête fier Qui à tes yeux d'alors...

  • L'arbre de grand restaurant

    27 juillet 2010

    Quel est son nom ? Platane, érable ou marronnier ? Je connais son tronc seul et le reste est chimère : Sa racine, enfouie au secret du cellier, Son faîte qui, là-haut, sur la toiture en verre, Est curieusement soucieux de son pied. Son tronc vit dans...

  • O forêts mortes délirantes...

    28 juillet 2010

    Etancelin. Qu'un arbre tombe Auprès de la Tombe à l'Enfant Il frappe un bruit sauvage et sombre A croire que mon cœur se fend. C'est un géant : vacille et tombe Ecrasant ses petits enfants Colosse épandu. Point de tombe Mais des cognées, des scies crissant....

  • L'arbre à cuvettes

    30 juillet 2010

    L'arbre à cuvettes pousse en général au milieu de la cour. C'est une branche d'arbre, fichée dans le sol, dépouillée de son écorce. A ses rameaux dressés vers le ciel, on suspend les cuvettes. La cour prend ainsi un petit air de fête : la grande bassine...

  • Conseil de l'arbre

    03 août 2010

    - Mais toi, arbre A la lisière de la nuit ? - J'écoute le récit de l'oiseau Perdu dans mon ombre sur la branche basse - Que dit l'oiseau devant la nuit Arbre vrai Quand son chant est leurre Pour l'errant trop facile à ta question ? - Je regarde le sommeil...

  • Feuille à feuille

    31 juillet 2010

    A Felisberto Hernandez I Puisque le sombre humus cache Tant de vert par-devers soi Et dans sa lourdeur compacte Les futurs oiseaux des bois, Arbres, vous sortez de terre, Feuille à feuille, avec des chants Qui sont les frais ornements D'une commune misère....

  • L'arbre inconnu

    01 août 2010

    A la mémoire très sacrée du poète Stephan Zeromski. Où es-tu, arbre puissant et fier, Ample en ramures, bruissant de feuilles, Avec ton nœud de racines qui pousse dans la terre, O toi, mon arbre, qui fera mon cercueil ? Il me faut te connaître, palper...

  • Cœur de bois

    02 août 2010

    J'ai un voisin robuste, Un marronnier de l'avenue Re Umberto ; Il a mon âge, mais ne le paraît point. Il héberge des passereaux, des merles, et n'a pas honte, En avril, de se faire pousser bourgeons et feuilles, Et des fleurs frêles au mois de mai, Puis,...

  • sans titre

    14 août 2010

    lieu de la peur, car les arbres, fantômes d'eux-mêmes se dédoublent, se déprennent de conciliabules secrets où conspirait la quintessence immobile du vent cependant que les feuillages supérieurs donnent le change, bruissent d'un message aérien banal,...

  • Le saule

    05 août 2010

    En Russie, si l'on en croit une énigme, le saule était un bouquet de soleil. Parfois on y distinguait une fleur plus lumineuse : un coq dont le plumage rutilant tombait jusqu'à terre. En Chine, la feuille de saule se présentait comme une suite de symboles,...

  • sans titre

    04 août 2010

    Mon érable sans feuille, érable au dos de glace, Que fais-tu là, vouté, sous la blanche bourrasque ? Que viens-tu donc de voir ? Que viens-tu d'écouter ? Tu m'as l'air d'être allé courir bien loin des haies. Et, comme un gardien saoul, glissant hors de...

  • Je vais n'aimer personne

    15 août 2010

    Je vais n'aimer personne je traverse les feuilles des arbres et même leurs troncs je deviens transparence, bientôt absence bientôt mille fois rien zéro. Je heurte mon front aux pavés aux étoiles aux visages aux sexes aux oiseaux aux fleurs à la main pensive...

  • sans titre

    19 août 2010

    Si nous le prononçons pour lui-même, ce nom d' "arbre", nous n'aurons qu'une envie, servir à nouveau la syllabe ardente. Que les branches soient noires ou rayonnantes, bruissantes, que ce soit orme ou saule, l'écorce aussitôt se déchire, le tronc brûle...

  • Presque terre

    18 août 2010

    Touche de tes lèvres mon épaule. C'est une souche d'arbre. A peine un tressaillement, végétal. Les nerfs pâlissent comme l'herbe et se taisent. Ce passage se fait en douceur, aussi n'aie pas peur. Semence et plante ne posent pas de questions. Bientôt...

  • Poème vert

    21 août 2010

    à Maurice Chappaz Nous avions grandi ensemble marronnier aujourd'hui silencieux souverain qui portes ombre propice et n'en as pas souci qui ne racontes pas ta vie dis-moi ce qu'il faut faire quand le soleil a disparu dis-le moi lentement avec des feuilles...

  • sans titre

    24 août 2010

    Tu soulèves la pierre où se tenait le poème. Une première étoile se met à briller. Bientôt le ciel entier se déchire : poussière de mots amas de pierres minuscules qui gravissent la montagne. Tu vois l'arbre et la feuille et le bourgeon - toutes choses...

  • Paternité végétale

    25 août 2010

    J'aurais passé le dernier été de ma jeunesse à soigner un tilleul de hollande et un rossignol du japon malades à compter leurs feuilles leurs secondes l'un n'était-il pas ma beige lenteur l'autre ma muse fleurie nourrie d'éphémères mais tous les deux...

  • Les arbres

    28 août 2010

    L'anonymat des sapins, vague sur vague Des chênes, des châtaigniers, et maintenant Un sorbier des oiseaux, un cèdre bleu Liquidambar et ginkgo biloba D'un petit bois intime et clairsemé Une poésie de noms tremble dans les feuilles Pour l'oiseau prophète...

  • Le chêne

    29 août 2010

    Je viens enfin à toi beau chêne conteur de songes porteur comme un vieux soldat de légendes et de tragédies d'histoires lourdes comme du plomb Je viens à toi à la tombée du soir entre chevreuils et loups écouter ce que tu veux dire le cœur pris la peau...

  • Arbre parlant

    31 août 2010

    Il y en a qui survivent aux déluges Sur leur membrure des collèges d'oiseaux sombres scrutent les chemins de la vie en bas Le sol n'est rien moins que sûr D'autres supportent des générations : on les admire on les mesure On les peint sur des enluminures...

  • Sans feuillage

    07 septembre 2010

    Sans feuillage l'oiseau perd l'usage du ciel Sans amour l'univers nous serait ennemi Sans âme qui ne voit que les blés hors d'haleine Enracinent les vents de l'arrière-pays Sans amour la chanson que les enfants reprennent Nous vient d'un autre monde et...

  • sans titre

    11 septembre 2010

    Vues des Anges, les cimes des arbres peut-être sont des racines, buvant les cieux ; et dans le sol, les profondes racines d'un hêtre leur semblent des faîtes silencieux. Pour eux, la terre, n'est-elle point transparente en face d'un ciel, plein comme...

  • Portrait de femme en cave

    12 septembre 2010

    Elle rit en montrant ses grandes dents hennissantes elle se réjouit d'avoir été propriétaire de deux fontaines de jouvence présentement elle est à sec comme un vieux hareng saur Jadis elle fut une femme elle n'en est plus que l'historique il y en a en...

  • L'écorce

    15 septembre 2010

    L'écorce est nervalienne. Elle rêve d'un arbre qui l'embrasserait de tout son bois, d'un arbre dont elle deviendrait le cœur, et à partir duquel elle s'élancerait en criant sève qui peut. Ce sont les mots, bien sûr, qui font rêver le poète, mais à quoi...

  • Les arbres du parc

    16 septembre 2010

    Je vois les arbres du parc Je les reconnais Ils ressemblent à d'autres vertèbres Qui porteraient un autre être Et qui serait aussi moi Epars cet être ou diffus Pour s'établir à des os Ou des branchages feuillus Puis le sens du jeu se retourne Le tableau...