15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 18:21

 

Je t’embrasse dans la bonté

Dans le désordre des magnifiques lilas

Entre l’arbre qui pleure

Et la nuit parcourue à bras ouverts

 

Tu n’as pas fini de mourir

Ensemble avec la mer

Et ce palmier si haut

Qu’il porte sa maison

Comme une fête

 

 

 

Christiane Saleh

Chants d’automne

L’Harmattan, 1996