10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 18:19

 

à la pointe du couteau

j'écris arbre dit le poète

 

conifères des abus

mirages des sans-le-sou et des analphabètes

bûcherons crucifiés de vos labeurs

aiguillons des révolutions

 

sapin multicolore à quelques sous la corde

baume de nos joies et misères

 

cèdre omniprésent

à peine plus têtu que l'homme d'ici

 

genévrier de persistante amertume

 

pin des promesses de pitoune

 

mélèze ténu et diaphane

grille de nos amours

dans les savanes

au festin des fils du feu

 

à la pointe du couteau

j'écris arbre dit le poète

 

cupulifères bourrus

assez dociles pour être asservis

et domestiques

 

peuplier essentiel

phare insolite

pour la faune et le terroriste

 

arbre de souffrance et de souvenance

aussi tendre que le tremble ému

 

saule en pleurs pour les confidences

qui mieux que moi sait

nos fleuves et nos rivières

sifflement amoureux des frondaisons caduques

 

bouleau pour la faune

bouleau de l'enfance à l'image du peuple

forêts blanches du blanc pays

 

aulne-aune des marais

chatons de l'espoir

dans nos forêts

 

à la pointe du couteau

j'écris arbre dit le poète

 

rosacées

pommier et cerisier

 

cerisier chétif

mirage de l'enfance

somnifère

 

pommier en fleurs du blanc pays

cidre clandestin du plus secret amour

et de l'amitié au froid pays

 

         et la rose du rosier blanc

 

hêtre de l'amour

hêtre d'un seul sexe

trop lisse trop pure trop droite trop obéissante vigie

                

noyer de terre et noyés de mer

vigilants et ressurgis pour la mémoire

 

chêne du conquérant cossu

témoin du viol à bout de mémoire

trop chagrin par trop d'indécence

future barricade à nos espoirs fous

 

à la pointe du couteau

j'écris arbre dit le poète

 

charme pur et blanc

stupeur d'un peuple à l'éveil

séducteur érotique et prophète

charis à nos angoisses

 

ô paradoxe

pour demain nos porter comme un charme

 

feuille d'érable à dessiner

feuille (s) d'érable au drapeau

sirop d'érable sur la table

cabane à commerce

érable érable

prodigieuse frondaison

 

forêt d'hommes décapités

les forêts flambent en automne

 

aux arbres

confidents de nos amours

le poète inscrit

à la pointe du couteau

un pays et des noms

 

 

 

 

Gilles Marsolais

La mort d'un arbre

Montréal, Librairie Déom, 1967

SG