11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 16:15

 

Au bas des jardins de saules je t'ai rencontrée, mon amour.

Tu passais les jardins de saules d'un pied qui est comme neige.

Tu me dis de prendre l'amour simplement, ainsi que poussent les feuilles,

Mais moi j'étais jeune et fou et je n'ai pas voulu te comprendre.

 

Dans un champ près de la rivière nous nous sommes tenus, mon amour,

Et sur mon épaule penchée tu posas ta main qui est comme neige.

Tu me dis de prendre la vie simplement, comme l'herbe pousse sur la levée,

Mais moi j'étais jeune et fou et depuis lors je te pleure.

 

 

 

W.B. Yeats

Quarante-cinq poèmes de Yeats

suivis de La Résurrection

présentés et traduits par Yves Bonnefoy

Hermann, 1989

 

 

                      

 

 

 

Down by the salley gardens

 

 

Down by the salley gardens my love and I did meet ;

She passed the salley gardens with little snow-white feet.

She bid me take love easy, as the leaves grow on the tree ;

But I, being young and foolish, with her would not agree.

 

In a field by the river my love and I did stand,

And on my leaning shoulder she laid her snow-white hand.

She bid me take life easy, as the grass grows on the weirs ;

But I was young and foolish, and now am full of tears.

 

 

 

 

 

SG