14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 06:51

 

Je connais un chêne

où je restais souvent

adossé le long de sa rude écorce

je connais un chêne

au bas de mon champ.

 

J'aimais bien le chêne

il me parlait souvent

de choses vécues sous sa rude écorce

j'aimais bien le chêne

au bas de mon champ.

 

Il est mort le chêne

qui me parlait souvent

de ce qui n'est plus sous sa rude écorce

j'aimais bien le chêne

au bas de mon champ.

 

 

 

Youenn Gwernig

14 août 1994

Spered Gouez n°5

SG