2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 14:40

 

L'âme invisible et tout de même lourde,
On se veut palme en son intimité,
Et l'on est un désir aux belles courbes,
Fourmillement de pressantes fiertés,
On ne peut plus dissimuler sa face
On va bondir dans sa réalité
Et tout d'un coup emplissant son espace
Fuse un palmier ivre de vérité,
Le tronc bien pris de taille et le bouquet
Illuminé d'un luxe perspicace,
Bien accroché de racines voraces
Il vibre encor de sa témérité
Quand un oiseau vérifiant la place
Y fait son nid et sa félicité.

 

 

 

Jules Supervielle
Naissances
Gallimard, 1951

SG