24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 15:10

 

 

Jacques Callot

 

 

À la fin ces voleurs infâmes et perdus

Comme fruits malheureux à cet arbre pendus

Montrent bien que le crime horrible et noire engeance

Est lui-même instrument de honte et de vengeance

Et que c'est le destin des hommes vicieux

D'éprouver tôt ou tard la justice des cieux.

 

 

 

Jacques Callot

L'arbre aux pendus (1633)

Élément de la série de gravures "Les misères et les malheurs de la guerre", dite "Les Grandes Misères de la guerre"