27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 11:30

 

Tout le long de la rue où se trouve l'hôtel

Et dans beaucoup d'autres rues, il y a ces petits arbres

À feuillage serré autour de grosses branches irrégulières,

Une feuille à folioles, et les branches les plus neuves sont lisses :

On pourrait croire des frênes. Le tronc ramassé courtaud

Se finit en trois ou quatre branches qui font une fourche

Laquelle se perd dans la boule de feuillage,

Un tronc (l'écorce rude) souvent poussé en oblique solide.

Les divers petits commerces ambulants profitent de l'ombre bien fournie.

C'est quand même curieux

Que personne sache le nom, ni en arabe ni en français

De ces petits arbres qui sont partout dans la ville ;

De ma fenêtre à l'hôtel

J'en vois un tout près, qui a la caractéristique d'avoir

Des poussées de feuillage plus clair parmi la masse vert sombre du reste.

De petits arbres pratiques pour mettre un vélo contre,

Ou les balais après qu'on a nettoyé le devant d'un magasin ;

On trouve souvent dans leurs branches des objets que des enfants

Ont caché là pour un moment.

 

 

 

James Sacré

Un paradis de poussières

André Dimanche Editeur, 2007