25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 12:30

 

S'endormir debout

Comme un arbre

Dans la nuit

 

Sans cils ni paupières

Les yeux grands ouverts

S'emplir de nuit

À ras bord

 

Le cœur noir de la nuit

Ruisselle sur mon cœur

Change mon sang

En encre de Chine

 

La nuit fluide coule dans mes veines

Je m'enracine en forêt noire

Chevilles liées

Âme dissoute dans la nuit

 

Immobile

Attendre que les temps soient révolus

Dans l'espoir d'une petite étoile

À l'horizon couleur de suie.

 

 

 

Anne Hébert

Œuvre poétique (1950-1990)

Seuil,1992

SG