12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 08:38

 

À présent, mes amis, que je vis dans les arbres

plus de bruit, plus de pleurs

Aux feuilles et aux branches

je m'exhibe sincère à vous rendre jaloux

vous qui me reprochiez ma trop grande pudeur

il m'arrive souvent de resonger à nous

lorsque enfants nous lisions d'Italo Calvino

Il barone rampante, et rêvions de bâtir,

caché par la forêt de la bêtise humaine,

un bungalow où tout serait presque parfait

où vivre irait de soi sans lutte ni fatigue

deux chambres pour l'amour une pour l'amitié

Quand enfin viendrez-vous dans mon vert paradis ?

Chaque jour je vous lance une échelle de corde

que je ramène au soir couverte d'escargots.

 

 

                                                        Force d'inertie

 

Karel Logist

Tout emporter

Poèmes 1988-2008

Le Castor Astral, 2008

www.karellogist.fr

SG