13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 20:35
L'arbre grand arbre

 

    Tes feuilles le relent des désirs des fenaisons aveugles des bras de mer
    Tes feuilles de plaie du Moyen Âge dans le souvenir de mes splendeurs
    tes branches d'épaules de femme labourée sur la soif des herbes coupantes
    arbre recommencé ton corps j'ai détaché de ton corps la carapace de mes clartés
    ton tronc d'épailles renouvelées
    ton tronc de lumière dans le champ noir des fleuris-nuit
    ton tronc de racine qui a pris tronc et la merveille le lit de l'escargot roulant
     ta gerbe tes racines le feu glacé de tes racines et les masses
d'hommes agrippés aux mamelles de tes douleurs.

 


      la souffrance comme un hiver aux sources des profondeurs.

 

 

 

Édouard Glissant

Le sel noir

Gallimard, 2010

 

 

        

          Sculpture en ébène

          source : Wikipédia