24 février 2015 2 24 /02 /février /2015 06:20

 

 

C’est le ciel qui t’attire,

sans lui,

tu serais l’herbe que je foule.

 

 

***********

 

La plage est si proche.

Tu ne connaîtras jamais l’océan.

Il te reste trop à vivre.

 

 

***********

 

La mort aussi te ressemble :

une longue patience.

Elle connaît ta chance.

 

 

***********

 

Le vent se couche à tes pieds.

Tu suspends ton geste…

à peine.

 

 

***********

 

Pomme et paume,

main dans la main,

fidèles…jusqu’aux orages.

 

 

***********

 

Pas encore la nuit ?

D’aiguille en aiguille,

tu trouves encore ta lumière.

 

 

***********

 

 

 

 

Gérard Cousin

Les Tercets du Pin

édité avec les aquarelles de Nicole Louchaert

SG