18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 09:15

 

Nous aurons feuille après feuille abandonné

Dans notre semblance automnale si tôt

L'arbre où nous voulions nous reconnaître

S'élançant nerf et vif, d'oiseaux tout bruissant

Sur la terre dévastée, pour la délivrance,

Pour dessiner la promesse enfin véridique.

 

Nous aurons vu se flétrir avant même d'éclore

Tant de fleurs dont il eût dû s'illuminer,

Et tomber, pourris avant de s'accomplir

En succulence, les fruits que nos lèvres

Et que nos mains déjà guettaient

Au prochain juillet de sa sève.

 

 

 

Georges-Emmanuel Clancier

Une anthologie immédiate

par Henri Deluy

Fourbis, 1996

 

 

SG