17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 16:22

Yo

 

Ah, fantôme squelettique,

arbre plein de neige.

Peuplier de toutes

les passions.

 

Il n'est point de hache qui arrive

à couper ton bois,

ni de flamme qui embrasse

tes bras dressés.

Tu perdures.

 

Tu es magnifique,

éternel.

 

 

            Yo

Gardien de l'Humanité !

tu épouvantes les chérubins

et les vertus

Tu devrais porter un sabre

et un casque.

 

 

            Yo

Impérieux.

Nid

de l'aigle du toujours Plus.

 

 

            Yo

Je me sens traversé

par le grand Y

(fourche d'académiciens,

taureau de l'alphabet)

et le O comme une couronne

d'encre à mes pieds.

 

                                                 Novembre 1920

 

 

 

Federico Garcia Lorca

Poésies IV

Suites et sonnets de l'amour obscur

Gallimard, 2006

SG