30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 11:53

 

Ils m'ont dit :

 

« Prends l'arbre, plante-le

Dans la terre noire

À l'ombre de la case.

 

Prends ta parole aussi

Plante-la sous le soleil

Dans la terre d'ici.

 

Que ta parole s'enracine

Qu'elle étende au loin ses branches

Qu'elle pousse au loin ses pas.»

 

Ils m'ont dit :

« La parole n'est pas

                                vent invisible

                                fumée légère

                                frisson de feuilles

 

                                                                  mais

 

                                l’œil sauvé de la boue

                                le corps droit sur la pierre

                                la gorge serrée

                                le ventre qui gargouille

                                le frémissement de la joie.»

 

 

 

 

 

Frédéric Ohlen

Outremer, trois océans en poésie

Anthologie par Christian Poslaniec et Bruno Doucey

Éditions Bruno Doucey, 2011

SG