29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 14:04

 

J'écoute l'arbre compter ses feuilles mot à mot

depuis de longues années qu'il énonce son message

sous des formes nouvelles chaque fois plus vertes d'une saveur profonde

est-il témoin brûlé par le passage de l'Air et la fragilité du sens

immolé sur nos lèvres à peine formulé hors de l'attention

fruit ou germe indissociables sinon par la geste divine

parfum douce vision qui entraîne le corps vers son essence

pour traverser l'épaisseur de notre chair

 

 

 

 

Guy Gervais

La poésie québécoise contemporaine

Anthologie par Jean Royer

La Découverte / L'Hexagone, 1987

SG