19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 16:09

                                      

                                      à Pierre Loubière

 

On les croirait fils de la lune

Mais la transparence d'en bas

Montre des épaules, des bras

Qui sont racines de la dune.

 

Impavides dans la tempête

Comme dans les rais de la pluie

Ou dans la brise qui s'essuie

À leur peignoir, à leur serviette,

 

Si bien serrés ils s'entretiennent

Quand la violence des grains

En cet endroit tombe soudain

Sans même ébranler les persiennes.

 

Et moi, pris dans l'écorce humaine,

Lorsque je vois un tel accord

Je souhaite un amour plus fort

Contre le vent qui se démène.

 

 

 

Pierre Menanteau

Œuvre poétique, tome IV

SOC et FOC, 2001

SG