6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 14:11

 

Je voudrais être lierre ou bien faible liane :

Sur le tronc de ta vie, accordés, enlacés

Au souffle des saisons nous serions balancés,

Notre emblème offrirait une fleur diaphane.

 

Le long de tes réseaux je suis en filigrane :

Nous boirons le soleil sous la brise bercés,

S'il pleut nous grandirons, brillerons, cadencés,

Au rythme de l'orage, en grand désir profane.

 

J'ai puisé dans le sol la force et le pouvoir

D'être ton ornement, toi, arbre du savoir...

Quel être vit sans fin, quel est notre mystère ?

 

Ni la foudre, la hache, ou l'aquilon puissant

Ne saurait arrêter notre élan vers Cythère

Ô TOI, mon arbre fier de sève éblouissant.

 

 

 

 

Laure Villers

Saison secrète

Le miroir poétique,1990

SG