22 janvier 2016 5 22 /01 /janvier /2016 16:29

 

Les saules abritent des guetteurs.

Chacun le sien, au creux d'un ventre

noueux. Ils boivent l'eau des mares

et cueillent de blancs œufs dans les

ronces.

 

La nuit, ils jouent sans haine :

cailloux et cerfs-volants. Un chat noir

leur apprend à chasser. Il fait vert-de-gris

dans les arbres.

 

 

 

 

Françoise Lison-Leroy

La poésie francophone de Belgique

Anthologie par Werner Lambersy

Le cherche midi, 2002

www.lison-leroy.be

 

 

SG