6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 05:00

 

Ensuite ce fut la forêt

Par morceaux

Un rideau d'arbres en lisière

Parfois un seul arbre isolé au milieu de ce qui de-

Vient un champ

Émaillé d'une immensité de boutons d'or vers Sherwood

Une vraie cotte de mailles comme antan

Le dénouement heureux les trouées les nappes de lumière

Et du ciel bleu

Quand nous attendions plutôt du gris

La pluie peut-être les aubépines

La vieille image des brumes et des myrtilles mêlées

D'une autre forêt qui avance et annonce le naufrage

La rançon à payer

 

 

 

 

Bernard Chambaz

Échoir

Flammarion, 1999

 

SG