25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 17:47

 

Un soir où les feuilles

commençaient partout à naître

des arbres se réunirent

autour d'un haut peuplier

 

Dans le vent qui s'endormait

et qui n'était plus qu'un souffle

ils imposaient leur tristesse

au géant de la forêt

 

- Que me voulez-vous ? dit-il

 

Ils répondirent :

- Nous aider !

Nous devenons des victimes

tandis que toi tu prospères

Le ciel t'attire et tu restes

un arbre béni par Dieu

 

- C'est vrai, dit le peuplier,

que je vous domine

mais les bienfaits du soleil,

je ne vous en prive pas

 

- Ce n'est pas toi le coupable

tu n'es pas un assassin

mais contemple notre corps

il est déjà condamné

 

- Je vous vois vêtus de lierre

mais il vous garde du froid

 

- C'est faux ! Il nous assassine !

Par lui nous sommes ligotés

et tous morts à peine nés

 

 

 

Pierre Béarn

300 Fables d'aujourd'hui

Editinter

SG