4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 07:55

 

Tu étais cambrée et moi à genoux.
Tu cueillais les fruits, je ramassais l'ombre
du cerisier. Tout était net quand nous
partîmes. L'échelle restée debout
signe ce tableau que plus rien n'encombre.
Laissons-le là, clair
sous son vernis d'air.

 

 

Jean-François Mathé

SG