24 avril 2010 6 24 /04 /avril /2010 08:40

 

Pâte à papier

Pour l'homme,

Pâte à penser.

 

Un vent se lève

Et te voici

Le feuillage gonflé.

 

Tel l'homme,

Mais sans racines,

Par son ombre rongé.

 

 

 

Robert-Lucien Geeraert

La poudre des mots

Unimuse

SG