22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 07:17

 

Le cyprès      médite

                se concentre en son élan

                       se tend

                             se tait

                                   persiste

            invente aveuglément

                                  son silence

 

je le suis du regard

                           il me laisse sur place

           prend son temps jusqu'à la

                                       dernière miette

                                  sans partager

             son temps n'est pas le mien

                  la merveille est de le voir

                                    sans jamais le connaître

 

immobile en mouvement

                                       comme lui

      je le vois mais n'ai point part

 

il me voit et me tient

          soigneusement

                                         à l'écart.

 

 

 

 

 

Jean Mambrino

Sainte Lumière

Desclée de Brouwer, 1976

SG