19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 09:17

 

Si nous le prononçons pour lui-même, ce nom d' "arbre",

nous n'aurons qu'une envie, servir à nouveau

la syllabe ardente. Que les branches soient noires

ou rayonnantes, bruissantes, que ce soit orme ou saule,

l'écorce aussitôt se déchire, le tronc brûle et s'élève :

il dit l'entente, il dit l'appel qui vient du monde

autant que de la langue. Aucune voix ne tombera,

qu'il anime, qu'il oblige à la plus juste écoute,

le soir également, la terre est la terre promise.

 

 

 

Pierre Dhainaut

Entrées en échanges

Arfuyen

SG