16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 17:03

 

Je vois les arbres du parc

Je les reconnais

Ils ressemblent à d'autres vertèbres

Qui porteraient un autre être

Et qui serait aussi moi

 

Epars cet être

                ou diffus

Pour s'établir à des os

Ou des branchages feuillus

 

Puis le sens du jeu se retourne

Le tableau revient à sa place

Pas de chemin ou d'écart

Hors du vieux leurre

 

A regarder les arbres du parc

Je perds mon temps et le leur

Rien n'annonce aucune issue

L'imagination fait le reste

 

 

Jacques Chessex

Allégria

Grasset

SG