7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 18:19

 

Le loriot nous a quittés.

La rose et l'été s'effeuillent

dans l'odeur d'après-midi.

 

Le vent tarde à se lever.

Un corbeau tourne dans l'air

avec des clartés sur l'aile.

 

La rivière inaperçue

polit ses galets sous l'aune.

 

Le vent passe :

l'arbre quitté se retourne.

 

 

 

Jean Grosjean

Runes

le cherche-midi éditeur

SG