24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 10:35

 

Dans les bois maintenant troués

On voit venir le vent de l'ouest ;

On n'entend plus les tourterelles ;

Le cèdre bleu s'évente sur le pré,

Le hêtre refuse à l'herbe sa monnaie ;

Un merle souvent que d'autres rejoignent,

Puis un corbeau qui vient en claudiquant,

Ne s'effraient pas des forestiers.

Le ciel à cause du vent se soulève :

On le voit dans l'eau à l'infini

Où quelque chose tomberait

Sans jamais atteindre le fond. En hélice

Une feuille descend sans qu'on sache d'où ;

Des mésanges crépitent sous le feuillage du laurier.

 

                                                  (Hauts de Saint-Cloud, lundi 2 décembre)

 

 

 

Robert Marteau

Fragments de la France

Champ Vallon