10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 08:55

 

Quand se déchirent les feuillages

on rencontre des châteaux

tout gris tout blancs

et légers sous les ans

 

les avions venus de loin

nous redonnent cet espoir

de marcher apaisé - plus vaste -

sous les platanes de la Loire.

 

 

 

Jean Pérol

Le  Pont de l'Epée