15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 09:39

 

Cet arbre qui fut avant moi

et qui te survivra sans doute,

nous avons échangé à son ombre

tout ce qui nous venait

d'une vieille promesse,

vieille comme le vin jailli de la première vigne,

et malgré notre désespoir devant la séparation qui approche,

nous nous réconfortons à une pensée :

que nos enfants boivent en ce vin

l'oubli des anciennes douleurs

et jusqu'à nous-mêmes.

 

 

 

André Miquel

L'enfant et la promesse

Fata Morgana

 

 

 

 

andre miquel

SG